Atelier "C" : La place de l’Agent comptable dans les Contrats d’Objectifs et de Gestion.

Lettre spéciale de l’ANDAC N°5 - Octobre 1999
mercredi 20 octobre 1999
popularité : 6%

Animateurs : Jean-Jacques GUIGNARD, AC UGECAM Aquitaine ; Philippe SIMONNOT, Dr CAF Metz.

Rapporteur : Jacques LE GALL, AC CRAMIF

L’atelier a confirmé que tous les agents comptables, quelle que soit leur branche (ou régime), se sentaient impliqués, tant au titre de leurs responsabilités porpres que de leurs responsabilités générales d’agent de direction, dans ces COG qui engagent désormais les missions et le fonctionnement de l’Organisme pour une période pluriannuelle.

La participation des Agents Comptables à l’élaboration du COG (en tant qu’expert comme sur un plan transversal et stratégique) a pu permettre de prendre en compte ou de renforcer des domaines tel que le contrôle interne. Des réserves ont, cependant, été émises quant aux conséquences pour les agents comptables, d’une part des limites des contrats régissant actuellement les relations entre les Caisses Nationales et l’Etat, d’autre part des limites pouvant exister en matière de style de management au plan local.

En ce qui concerne la participation des agents comptables au suivi et à l’exécution des COG, son intensité est en rapport étroit avec celle de leur participation à l’élaboration des COG.

A côté de l’impact des contrats sur leurs missions traditionnelles, les agents comptables apportent également leur concours à l’exécution des COG au travers des missions déléguées que peuvent leur confier les directeurs (ex. : Gestion transversale de la trésorerie dans les URSSAF).

Quelles perspectives ?

A l’aube de la nouvelle génération des contrats, les agents comptables aspirent à certaines améliorations du processus et à une implication accrue de leur part. Il restera également à approfondir la place de l’agent comptable dans l’évaluation des contrats par les Autorités de Tutelle et par la Cour des Comptes.


Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique