Situation de l’Agent Comptable de la CPAM Ajaccio

Communiqué de presse de l’ANDAC du 28/09/2001
vendredi 28 septembre 2001
popularité : 6%

COMMUNIQUE DE PRESSE

Avant la fin de son mandat prévue le 30 septembre 2001, le Président CFDT de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie d’AJACCIO, s’est empressé de faire le ménage en notifiant à l’Agent Comptable de l’organisme son licenciement, en date du 28 septembre.

Le motif invoqué par ce patron de choc porte sur « la désorganisation des services du fait de votre maladie prolongée (depuis le 15 janvier 1999), rendant nécessaire votre remplacement pour assurer un fonctionnement normal de la Caisse Primaire ».

Certes, il était temps qu’il s’aperçoive du préjudice subit par la Caisse après 2 années et demie d’éloignement de l’Agent Comptable pour raisons de santé graves et justifiées médicalement d’autant qu’il avait -sous son autorité- procédé au remplacement de l’Agent Comptable malade en désignant un Agent Comptable intérimaire.

Ce faisant, toutes les règles de procédure ont été violées sans vergogne et notamment :
- absence d’entretien préalable au licenciement,
- notification de licenciement au-delà de la date d’effet,
- incapacité du Président à prendre une telle décision sans délégation en bonne et due forme du Conseil d’Administration,
- non-respect de l’examen préalable du dossier par la Commission Ministérielle de discipline,
- invalidité du grief formulé dans la précipitation,
- violation manifeste des droits du salarié, après 40 ans de bons et loyaux services.

Que les administrateurs du MEDEF ne s’inquiètent pas des conséquences de leur départ des Conseils d’Administration, les représentants désignés par les organisations syndicales de salariés veillent à être encore plus radicaux qu’eux-mêmes.