Historique de la comptabilité, des finances publiques et de la protection sociale

Les ancêtres professionnels des AC étaient les questeurs romains et les fermiers généraux


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 10 juin 2012

François Barreme

L’un des ouvrages fondateurs de la comptabilité

mardi 19 avril 2011

Huissiers de Justice, historique et statut

Un vieux métier que celui d’huissier. Dès l’Antiquité les officiales sont chargés de l’application de décisions de justice. Au début du siècle dernier, ils devaient être mariés, tonsurés. Ils ont maintenant abandonné le manteau bigarré et la verge (Petite baguette ronde, en ébène, garnie de cuivre ou d’ivoire, principale caractéristique de son autorité) qui était leur signe distinctif.
Aujourd’hui, ils sont officiers ministériels et assurent le service public de l’exécution forcée des décisions judiciaires. (...)

lundi 17 janvier 2011

Les prédictions de Frédéric Bastiat

S’il existait un dictionnaire des catastrophes prévues de longue date, on pourrait y lire les propos que voici, contemporains des premières sociétés de secours mutuel jaillies spontanément au milieu du XIXe siècle chez les ouvriers :
"Supposez que le gouvernement intervienne. Il est aisé de deviner le rôle qu’il s’attribuera. Son premier soin sera de s’emparer de toutes ces caisses sous prétexte de les centraliser et, pour colorer cette entreprise, il promettra de les grossir avec des ressources (...)

dimanche 28 novembre 2004

Lettre de Turgot au roi Louis XVI, en prenant possession de la place de contrôleur général des Finances du royaume

Des principes financiers qui doivent inspirer tout comptable public, une force morale qui doit à tous servir d’exemple et un style d’une élégance admirable.

lundi 3 novembre 2003
par  MAZUROK Joël

La Ferme générale sous l’ancien Régime

La Ferme générale a été instituée en 1681.
Les fermiers généraux avancaient à l’Etat les sommes nécessaires, et se remboursaient en prélevant l’impôt. De par ce rôle de collecteur d’impôts, et donc responsable de la levée de la plupart des impôts royaux indirects, la Ferme Générale était généralement détestée et fut abolie en 1790.
Beaucoup de fermiers généraux finirent sur l’échafaud pendant la (...)

jeudi 2 octobre 2003
par  MAZUROK Joël

Questeur romain : définition et carrière

Questeur : Magistrat romain chargé des fonctions financières au sein d’une province dite prétorienne, laquelle était gouvernée par un "prétorien", accompagné de trois légats.
NB : Ce "prétorien" ne commandait qu’une légion.
La questure était la première des magistratures mineures du cursus honorum, série de magistratures que devait exercer un Romain dans le cadre des institutions, avant de parvenir au consulat.
Ces magistratures étaient dans l’ordre (un intervalle de deux ans devait être respecté (...)

vendredi 9 mai 2003
par  MAZUROK Joël

Saint Matthieu, le saint patron des comptables

Quel est le point commun entre les comptables, les banquiers les agents des douanes et les percepteurs d’impôts ?
Leur saint patron : Saint Matthieu l’évangéliste, un des apôtres du Christ, martyr (1er s.) dont la fête est le 21 septembre. En effet, l’auteur du premier Evangile, avant d’être appelé à l’apostolat, occupait le banc des publicains (= percepteurs) à Capharnaüm en Galilée.
"A Capharnaüm, il y avait un poste de douane. Le fonctionnaire qui tenait ce poste s’appelait Lévi ou Matthieu. Il était (...)

mercredi 20 octobre 1999

Le principe de la séparation ordonnateur - comptable est-il toujours opérant ?

Invité : Etienne DOUAT, Professeur de finances publiques, Doyen de la faculté de droit de Rennes
Le professeur DOUAT a présenté un exposé forcément magistral, excellement structuré et argumenté.
Et, puisque la question de l’archaïsme ou de la modernité de la fonction comptable composait la préoccupation fondatrice des Journées d’étude, notre orateur s’interrogeait d’emblée sur le caractère opérant et actuel du principe de la séparation ordonnateur / comptable.
A partir d’une grande fresque historique dont (...)

lundi 2 septembre 1996
par  MAZUROK Joël

Extrait de l’ordonnance de Louis 14, portant réforme de la justice

« Tout comptable est réputé débiteur
jusqu’à ce qu’il ait rendu compte
et payé le reliquat, s’il en est dû un,
et remis toutes les pièces justificatives. »
Ordonnance de Louis XIV, Roy de France et de Navarre,
touchant réformation de la justice
donnée à Saint Germain en Laye, au mois d’Avril 1667
Titre XXIX, art. 2

Navigation

Mots-clés de la rubrique